Le prêt d’honneur à la création d’entreprise

image post

En France, il existe de nombreuses aides à la création d’entreprise. Une des mesures d’aide très appréciée des porteurs de projets est le prêt d’honneur. Il est octroyé sans cautions ni garanties personnelles et la base de son remboursement se fera sur l’honneur de son bénéficiaire. Nous allons tenté de vous éclairer sur cette aide financière et vous indiquer dans quelle mesure il vous sera possible d’y prétendre et bien sûr comment s’y prendre. 

Les prêts d’honneur sont des outils d’ingénierie financière destinés à venir consolider un plan de financement lors d’une création d’une entreprise. Il ne sont pas destinés à se substituer aux prêts bancaires mais sont mobilisés, en complément, pour consolider les apports personnels, c’est à dire les fonds propres du porteur de projet.

Crédit à moyen terme, généralement d’une durée comprise entre 2 et 5 ans, octroyé à la personne même du créateur et non à l’entreprise qu’il crée, sans lui demander de garanties personnelles ou réelles, à taux nul.

Ces prêts d’honneur sont octroyés par des organismes extra bancaires : plateformes Initiative fédérées au sein du réseau France Initiative, Réseau Entreprendre …

Un effet de levier très intéressant !

L’objectif est de créer un effet de levier, permettant d’accéder à des crédits conventionnels pour boucler le financement global du projet. En 2013, l’effet levier constaté était supérieur à 8.1, c’est-à-dire que pour 1€ octroyé en prêt d’honneur, 8.1€ ont été débloqués en banque.

Les prêts d’honneur sont octroyés par un comité d’agrément et couplés obligatoirement à un prêt bancaire professionnel.

Ils ont  un impact dans la recherche de financements classiques puisque l’avis favorable donné par le comité d’agrément, composé de chefs d’entreprises, cadres, experts-comptables, assureurs, banquiers, sur un dossier pèsera favorablement dans les négociations bancaires à venir.

8.340 EUROS EN MOYENNE

Le montant du prêt d’honneur dépend du projet et des besoins en fonds propres. De plus, les fonds de prêts étant abondés par les pouvoirs publics et par des financeurs privés, les montants maximums des prêts varient en fonction de l’implication financière des collectivités territoriales dans le fond de dotation. En 2012, la moyenne nationale des prêts d’honneur du réseau Initiative s’élevait à 8.340 euros en moyenne.  En outre, les prêts peuvent se cumuler (exemple : prêt d’honneur + prêt à taux zéro dépendant du dispositif NACRE …).

Ainsi, il est courant de constater le type de montage financier suivant lors de la création d’une entreprise dont le créateur demande le bénéfice de cette aide financière :

  • 10% de fonds propres du créateur d’entreprise,
  • 10% octroyé sous la forme d’un prêt d’honneur,
  • 10% octroyé à l’aide d’un prêt à taux zéro NACRE (si les conditions d’éligibilité sont remplies),
  • 70% prêté par un établissement bancaire.

Dans ce cas de figure, le créateur pourra boucler son plan de financement initial et lancer son activité en apportant au démarrage seulement 10% de ses besoins totaux en capitaux.

L’entreprise en phase création, développement (moins de 3 ans d’âge), quelle que soit sa forme juridique, son secteur d’activité, pourra, par l’intermédiaire de son fondateur, y prétendre.

Les plateformes d’accompagnement gérant ces fonds de dotation ayant toutes un territoire d’intervention bien spécifique, il conviendra de se rapprocher de celle qui couvre la zone où sera trouvera le siège social de votre entreprise.

http://www.initiative-france.fr/Creer/A-qui-s-adresser

Tagged : ,

Comments are closed.