Seuil de rentabilité et point mort de votre entreprise

image post

Le seuil de rentabilité et le point mort sont deux concepts très proches et très utiles vous permettant de réaliser une approche quantitative sur la rentabilité de votre entreprise.

Le seuil de rentabilité, exprimé en monnaie, va représenter le niveau d’activité qu’il est nécessaire de réaliser afin que votre entreprise commence à être rentable, c’est à dire à réaliser des bénéfice. Autrement dit, il va correspondre au montant du chiffre d’affaires minimum à réaliser pour couvrir l’ensemble de vos charges et parvenir à l’équilibre financier.

Le point mort, exprimé en nombre de jours, est le moment à partir duquel ce seuil de rentabilité est atteint.

Quelques définitions avant de procéder aux calculs

  • Charges fixes (CF) : ce sont les dépenses indépendantes du niveau d’activité de votre entreprise et qu’il faudra dans tous les cas assumer, que l’on vende ou pas. Par exemple, les salaires, les loyers, les frais d’honoraires, les abonnements ne dépendent pas du niveau d’activité de votre entreprise et sont toutes des dépenses fixes.
  • Charges variables (CV) : à contrario, ce sont les charges qui dépendent directement du niveau d’activité de votre entreprise. Par exemple, le coût d’achat des matières premières, les frais de transport sur achats correspondent à des dépenses variables.

Comment calculer le seuil de rentabilité (SR) et le point mort (PM) ?

Procédez ainsi pour déterminer le seuil de rentabilité et le point mort de votre entreprise :

  • Commencez par déterminez le chiffre d’affaires annuel prévisionnel de votre entreprise que l’on notera C.A
  • Répartissez l’ensemble des charges de votre entreprise en deux catégories, les charges fixes et les charges variables.
  • Ensuite, calculez la marge sur coût variable : MCV = CA – CV
  • Calculez le taux de marge sur coûts variables : TMCV = MCV / CA
  • Le seuil de rentabilité s’obtient alors facilement : SR = CF / TMCV
  • Il en est de même pour le point mort : PM = SR / (CA / 360)

Prenons l’exemple simple et concret d’une entreprise fabriquant des bijoux fantaisie pour illustrer ce concept :

  • Le montant des charges fixes (CF) est de 13.000 € par an
  • Le montant des charges variables (CV) est de 9 € par bijou fabriqué
  • Le prix de vente unitaire du bijou est de 39 €
  • Il est prévu de vendre 600 bijoux par an

Nous pouvons alors procéder aux calculs:

CA annuel prévisionnel = 600 x 39 = 23.400 €.

MCV =  39 – 9 = 30 €.

TMCV = 30 / 39 = 76.92 %. 

Le seuil de rentabilité est de : 13.000 / 0,7692 = 16.900 €.

Cela signifie qu’à partir de 16.900 € de C.A réalisé, l’entreprise commencera à être rentable.

Le point mort est de : 16.900/(23.400/360) = 260 jours

Cela signifie qu’à partir de 260 jours d’exercice de son activité, l’entreprise commencera à être rentable.

Tagged : ,

Comments are closed.