Les annonces légales les moins chères du marché

 

OU POURQUOI PUBLIER SES ANNONCES LÉGALES VIA WWW.LEGALIN.FR

Chers lecteurs, entrepreneurs, formalistes (ou tout simplement, fans de la plume extraordinaire dont je vous fais régulièrement bénéficier, dans ma grande mansuétude, à travers des articles aussi divers et variés que « 7 principes fondamentaux à appliquer en télétravail », « Les avantages de payer en espèces et de cacher son argent chez soi » ou encore « 5 astuces pour payer votre annonce légale moins cher »), chers amis, donc ; en cette période estivale complexe -synonyme pour les uns de vacances bien méritées et pour les autres, moins chanceux, de reprise économique poussive à laquelle il convient de sacrifier sa vie personnelle pour sauver la boite- il m’a semblé opportun de refaire un petit point sur les services en ligne qu’offre notre site et sur la manière dont il participe indirectement à l’effort de guerre.

DERRIÈRE LES ANNONCES LÉGALES LEGALIN

Tout d’abord, laissez-moi vous dépeindre brièvement l’histoire de www.legalin.fr. Car la naissance du projet vous en dira plus long sur notre déontologie réelle et notre vision économique que bien des trombinoscopes aux sourires Colgate. Au commencement (enfin, pas exactement au commencement, mais presque) était un homme seul, comptable de formation et salarié d’une petite entreprise de province, dont la vocation réelle était l’accompagnement à la création d’entreprise. Curieux de tout, ce jeune entrepreneur en devenir partageait ainsi son emploi du temps, sur une journée de 24 h :

- Travail salarié : 8 h

- Autoformation dans le domaine du formalisme administratif : 4 h

- Autoformation dans le domaine du développement informatique : 4 h

- Services gracieux rendus à ses proches, créateurs d’entreprises : 4 h

- Sommeil et nutrition : 4 h

Pour la faire courte, le start-upeur en question ne se garantissait pas vraiment une longue vie ni une santé mentale adaptée à la mise en œuvre constructive d’une telle somme d’expériences professionnelles et de compétences. Il lui fallut donc rapidement faire un choix, et même s’il fut un instant tenté d’abandonner ses 4 h de sommeil et de nutrition au profit de formations nouvelles, sa famille réussit à le persuader qu’il était temps pour lui d’acquérir l’indépendance financière nécessaire à sa survie. Ainsi naquit Legalin. Quelques années d’activité sur le web, repas, siestes et rencontres déterminantes plus tard (avec ceux qui allaient devenir des associés et alliés de poids grâce à leur longue expérience dans le domaine des formalités légales), les bureaux de Legalin ouvraient leurs portes au 8 rue de l’Est à Boulogne-Billancourt. Une véritable success story à la française. Aujourd’hui, le père fondateur de Legalin dort 4 heures pleines d’une seule traite. 4 heures pleines sans y inclure les repas. Encore une victoire du patronat.

BRÈVE HISTOIRE DES ANNONCES LÉGALES

Nous avons dit plus haut : « Au commencement était un homme seul ». En vérité, ce n’est pas tout à fait exact. Au commencement des annonces légales, plus justement à l’origine de la publicité légale était un Roi, Henri II pour le moins accompagné (notamment par Dieu) dans sa gestion administrative du Royaume de France. Ave l’Édit de Criées, il met en place la première réglementation relative aux publications légales : « En cas de vente forcée sur saisie, l'huissier doit apposer une affiche à la porte principale de l'église paroissiale la plus proche des biens saisis. ». Lesdites publications légales ne sont alors « que » des affiches, avant de devenir des annonces sur l’impulsion d’un certain Théophraste Renaudot, médecin de Louis XIII, qui crée le 30 mai 1631, le premier journal français dédié aux publications légales avec l'appui de Richelieu : La Gazette de France. D’autres journaux spécialisés dans les annonces légales suivront, nombreux, reproduisant d’abord les affiches commerciales placardées sur les murs des paroisses avant que ne soit progressivement mise en place une législation stricte quant à la mise en page et à la publication des annonces légales.

LES ANNONCES LÉGALES AUTONOMES : UN CONCEPT LEGALIN

Pour une réponse détaillée à cette question qui brûle vos lèvres de jeune créateur d’entreprise depuis que vous avez vaguement entendu parler de ce truc obligatoire et payant (encore un ? Non mais on veut votre mort avant même que vous ayez commencé ou quoi ?!), je vous invite à consulter mon article, ô combien rébarbatif, mais fort instructif, sur la nature et l’utilité réelle d’une annonce légale : Qu’est-ce qu’une annonce légale ? Pour tous les autres que ça n’intéresse pas (et je serai le dernier à vous jeter la pierre pour ça) ou qui en connaissent déjà un rayon sur le sujet, je vais résumer en quelques mots le concept innovant, développé depuis plusieurs années maintenant par notre plate-forme : l’annonce légale autonome. Alors l’annonce l’égale autonome, primo, c’est une idée et un argument que Legalin n’a finalement jamais vraiment mise en avant, car elle n’a véritablement d’autonome que le nom. Je m’explique.

LES ANNONCES LÉGALES, C’ÉTAIT PAS MIEUX AVANT

Vous créez une société, et aussitôt, vous êtes soumis à une obligation de parution dans un journal d’annonce légale habilité du département où sera domicilié le siège de votre entreprise. Il y a quelques années encore, vous vous seriez directement adressé, par téléphone ou directement dans ses locaux, à l’un des journaux habilités en question (en général, le canard le plus populaire de la région possède l’agrément préfectoral nécessaire à la parution des annonces judiciaires et légales ; bien souvent même, il en vit). Vous auriez peut-être fait appel à un juriste, où le journal se serait chargé de la rédaction de l’annonce avec l’un de ses formalistes, et vous auriez payé « plein pot ». Parce que, oui, le tarif des annonces légales est réglementé : au millimètre, à la ligne, au caractère, etc. Mais aujourd’hui encore, chaque entité applique évidemment la loi en adéquation avec ses intérêts économiques.

L’ANNONCE LÉGALE DE 2020 AVEC LEGALIN

Avec Internet est arrivée une poignée (l’annonce légale est un marché de niche) de plateformes de publication d’annonces légales en ligne, dont la plupart sont aujourd’hui encore très actives, bénéficiant d’une solide réputation et d’une ancienneté de référencement (leur présence sur Google) leur garantissant à coup sûr une visibilité pour les siècles des siècles. Toutes se sont donc positionnées en intermédiaire, entre le créateur d’entreprise et les journaux habilités à publier son annonce légale. La majorité de ces intermédiaires salarient donc une petite armée de formalistes veillant à faire paraître en bonne et due forme les annonces légales de leurs clients. À un tarif… pas forcément beaucoup moins élevé que si le client s’adressait directement au journal (quand j’écris petit, c’est que je chuchote pour ne pas avoir d’ennuis).

ANNONCE LÉGALE AUTONOME… PAS TANT QUE CA !

C’est de ce constat qu’est né le concept d’annonce légale autonome : pour faire baisser au maximum le coût de publication d’une annonce légale via sa propre plate-forme, le fondateur de Legalin devait s’affranchir de l’armée de salariés formalistes citée plus haut. Comment ? Précisément grâce à l’une de ses passions : le développement informatique. En créant une interface capable de générer des modèles d’annonces légales préremplies, modifiables à souhait, optimisées au maximum pour une publication la moins chère possible et dont le tarif s’affiche en temps réel sous les yeux du client. Autrement dit, l’annonce légale autonome Legalin consiste simplement, pour le client, à saisir ses informations, à consulter le devis généré automatiquement et à valider le formulaire. Il s’agirait là, plutôt, d’une semi-autonomie plutôt que d’une autonomie complète, me direz-vous, puisque le site épargne au client le travail ou le coût d’un formaliste

UN CLIENT ACCOMPAGNÉ DE LA RÉDACTION À LA PARUTION DE SON ANNONCE

En réalité, au fil des années, il nous est apparu essentiel de répondre à la moindre interrogation du client. Celui-ci bénéficie donc, au final, d’un outil rapide et performant pour la publication de son annonce légale optimisée, mais aussi d’une équipe prête à répondre à la moindre de ses interrogations et à l’accompagner par téléphone lorsqu’il doute lors de la saisie de son annonce légale. Voilà l’esprit Legalin. Et voilà pourquoi le terme « autonome » ne convient pas tant que ça à notre argumentation commerciale. Du reste, l’attestation de parution essentielle au Greffe du Tribunal de commerce est, quant à elle, instantanément envoyée au client : nul besoin d’attendre la parution réelle de l’annonce légale. Et jusqu’à cette parution effective, en cas d’erreur de votre part, toutes les annonces légales erronées sont modifiables gratuitement : what else ?

 

Consultez notre article : "Publier gratuitement mon annonce légale, est-ce possible ?"