7 principes fondamentaux à appliquer en télétravail

 

I. Organisez vos propres horaires

Alors bien sûr, pour ceux dont le travail est tributaire d’une chaîne de fonctionnement complexe à haut rendement séquentiel (cette phrase ne veut pas dire grand-chose, mais c’est toujours bien de commencer un top avec une formule imbuvable qui en jette), autrement dit pour ceux qui attendent sur la « matière première » de leurs petits camarades de bureau pour pouvoir travailler, détricoter les horaires de pointage « classiques » risque de ne pas être évident.

Pour les autres, petits veinards d’électrons libres à la prise d’initiative légendaire et à la créativité débridée (là, je parle de moi), bravo ! Vous allez enfin pouvoir travailler au meilleur des rythmes : le vôtre. Alors, par-là, on ne sous-entend pas « mener une vie dissolue de poète netflixomane qui se met à bosser quand l’envie lui prend ». Comme ça, vous n’iriez pas bien loin.

Non, avant toute chose, il vous faut apprendre à vous connaître vous-même. À écouter votre corps et votre mental. Cernez vos coups de mou, dans une journée de travail, voyez si vous êtes plutôt du matin, de l’après-midi ou du soir, qui sait ? De la nuit ! Tant que vous faites vos heures et que vos travaux avancent, au jour le jour, au moins au même rythme (et c’est un grand minimum) que lorsque vous alliez au bureau… Les résultats ne devraient pas tarder à vous sauter aux yeux (en criant « Vive le télétravail »).

II. Évitez les « pièges » du bureau

C’est inévitable, humain : au bureau, on discute avec les collègues (voire, pour les petites entreprises, avec son patron), on prend des pauses café, clope (pour les foufous), on se soumet à la sacro-sainte pause déjeuner, qui peut durer, dans certaines entreprises, jusqu’à 2 h ! Bref, entre le temps de trajet qui nous épuise et une activité professionnelle, en elle-même, pas toujours passionnante, force est de constater qu’on se « change les idées », inconsciemment du moins, à la moindre occasion.

Eh bien, le télétravail, c’est justement l’occasion de gagner en efficacité. Chez vous, pour commencer, fini, la discute ! Hors de question d’installer Messenger sur votre PC du boulot et de raconter votre vie à vos collègues, chaque jour, pendant les heures de travail. Vous êtes seul, personne n’est là pour vous déranger (et si c’est le cas, à vous de fixer vos propres règles), n’appelez vos collègues que si le job le justifie. Une fois passée votre journée de travail, en revanche, à titre personnel, rien ne vous empêche de vous enquérir de l’état de santé de Pierre, de la compta, de Paul, le RH, et de Martine, dont vous ignorez toujours le vrai travail.

III. Travaillez décontracté, mais bon-sang, habillez-vous !

Se mettre en survêtement pour travailler à la maison est une chose, rester en pyjama ou en caleçon pendant 24 h en est une autre. Vous n’imaginez pas à quel point la tenue influence votre mental, votre état d’esprit professionnel. Irréprochable sur soi, irréprochable avec les autres. Alors, bien sûr, à domicile, en théorie, vous ne recevez pas de clients. Personne ne vous oblige donc, c’est l’évidence, à vous mettre en costume/cravate pour passer vos journées seul derrière votre ordinateur. Mais par pitié, mettez-vous un minimum en situation !

Un peu d’amour-propre ! Sans quoi vos performances en pâtiront, c’est garanti. Certes, cette grenouillère Primark est on ne peut plus confortable, elle est peut-être même votre tenue préférée, mais elle optimise surtout votre confort et votre bien-être le soir, devant la télé, avec le petit plaid sur les pieds et le chat qui ronronne dans vos bras. Pour tout dire, elle appelle surtout au sommeil. Inefficace lorsqu’il s’agit de rédiger un contrat, dussé-je encore vous en persuader.

IV. La To-Do, la To-do, la To-do (list)

Si vous n’avez pas vraiment le sens des priorités, ou que travailler au fil de l’eau ne vous posait pas de problèmes jusqu’alors, en équipe, au bureau, mais devient problématique en solitaire, chez vous… N’hésitez pas à dresser une liste des tâches prioritaires que vous comptez accomplir sous une semaine, un mois, un an si vous projets sont d’envergure ! Cela vous sera sans nul doute salutaire.

D’aucuns savent pertinemment ce qu’ils ont à faire de leur côté, d’autres sont vite perdus, sans chef pour les guider. Devenez votre propre chef. Travaillez à votre autorité sur vous-même revient à prendre le temps de vous fixer des objectifs (réalisables, s’entend) et à devenir toujours plus autonome. Jusqu’au jour béni où, ô, surprise : vous vous en sortez sans to-do et sans chef ! Un vrai chef…

V. Lavez-vous

Cela peut paraître aberrant d’avoir à le préciser, mais si l’on en croit les récents sondages sur l’hygiène des Français pendant le confinement, la toilette « home office » laisse à désirer. Et bien, elle va de pair avec le paragraphe précédent : trainer en pyjama ou en caleçon toute la journée, de surcroit sans avoir pris la peine (a fortiori, c’en est une pour quelques-uns d’entre nous) de passer sous la douche, impacte considérablement -et pas en bien- notre efficacité professionnelle. Dans l’idéal, un peu de sport avant de vous y mettre et vous serez au top toute la journée : vivifié, nettoyé, prêt à vous dépasser ! Comment ça, vous ne faites pas de sport ?

VI. Faites du sport

Aaahhh, le sport… Quel rabat-joie ce rédacteur qui fait rien qu’à vouloir me gâcher mon télétravail ; d’ailleurs, quel rapport entre le sport et le télétravail ? TOUT est lié. Le rapport majeur, c’est la chance que vous avez, en télétravail, de pouvoir faire de l’exercice au lieu de perdre chaque jour un temps fou dans votre voiture ou dans les transports en commun. D’une part, cet, cet exercice est primordial pour votre santé mentale, puisque, de fait, vous n’allez plus, ou presque plus, au bureau. Vous croisez moins de monde, avez forcément moins d’interactions sociales

Il faut vous dégourdir les jambes, aérer votre esprit (et votre bureau, un peu aussi) ! D’autre part, cette même santé mentale est profitable à tous les domaines de votre vie quotidienne : amoureuse, familiale, et bien entendu, professionnelle. Avec un esprit sain dans un corps sain, la capacité d’analyse est accrue. Tout paraît plus simple : on prend de bonnes décisions et de plus grandes initiatives ! En 3 mots : ON S’ACTIVE.

VII. Soyez proactif

Loin de la routine métro/boulot/dodo, voilà l’occasion rêvée (et pourtant, vous ne rêvez pas) de prendre du recul sur votre vie professionnelle et l’existence en générale. C’est le moment d’entreprendre des démarches qui vous tiennent à cœur, de « sortir du cadre », d’amener une véritable plus-value à votre travail, envisagé aujourd’hui sous un angle différent. Différent, c’est certain, bénéfique, cela ne tient qu’à vous.

Ce fameux équilibre mental, acquis grâce à des objectifs clairs et une hygiène de vie en constante amélioration (alimentation saine, exercice, temps pour soi) peut faire de vous un véritable foudre de guerre, sans pour autant être surmené ou obnubilé par votre travail. Ce que le télétravail peut vous apporter, en somme, c’est la remise à l’heure de pendules personnelles et professionnelles que vous pensiez ne jamais pouvoir régler.